COMMONS

CNRS collective cristal medal
De gauche à droite : Sandra Guigonis, Jean-Christophe Souplet, Élodie Picard, Mélanie Carmona, Ariane Allet, Édith Cannet, Jérôme Chauveau, Julia Fargeot, Gérald Foliot, Nicolas Larrousse, Orderic-Vital Pain.

Lauréats

  • Ariane Allet, secrétaire générale - TGIR Huma-Num1  - Délégation Île-de-France Meudon - Institut des sciences humaines et sociales (INSHS)
  • Édith Cannet, éditrice, chargée d’ingénierie éditoriale, IR Métopes - Maison de la recherche en sciences humaines (MRSH-Caen)2 - Délégation Normandie - Institut des sciences humaines et sociales (INSHS)
  • Mélanie Carmona, chargée de projets données - OpenEdition Center (CLEO)3 - Délégation Provence et Corse - Institut des sciences humaines et sociales (INSHS)
  • Jérôme Chauveau, ingénieur en ingénierie logicielle - CERTIC - Université de Caen Normandie 
  • Julia Fargeot, responsable partenariat valorisation - Délégation Provence et Corse
  • Gérald Foliot, expert en infrastructures - TGIR Huma-Num - Délégation Île-de-France Meudon - Institut des sciences humaines et sociales (INSHS)
  • Sandra Guigonis, directrice adjointe, responsable du secteur éditorial - OpenEdition Center (CLEO) – Aix-Marseille Université
  • Nicolas Larrousse, directeur adjoint, responsable des activités d’animation des communautés nationales et internationales - TGIR Huma-Num - Délégation Île-de-France Meudon - Institut des sciences humaines et sociales (INSHS)
  • Orderic-Vital Pain, chargé de l'édition de corpus numériques - Maison de la recherche en sciences humaines (MRSH-Caen) - Université de Caen Normandie 
  • Élodie Picard, responsable du service assistance et formation - OpenEdition Center (CLEO) - Délégation Provence et Corse - Institut des sciences humaines et sociales (INSHS)
  • Jean-Christophe Souplet, directeur adjoint, responsable du secteur informatique - OpenEdition Center (CLEO) - Délégation Provence et Corse - Institut des sciences humaines et sociales (INSHS)
  • 1 CNRS/EPCS Campus Condorcet
  • 2 CNRS/Université de Caen Normandie
  • 3 CNRS/Aix-Marseille Université/Avignon Université/EHESS

Trois infrastructures de recherche françaises de premier plan dans le domaine des sciences humaines et sociales, OpenEdition, Huma-Num et Métopes, se sont alliées pour répondre aux enjeux de la science ouverte en SHS. Fruit de leurs collaborations, le Consortium de moyens mutualisés pour des services et données ouvertes en SHS (COMMONS) vise à couvrir l’ensemble de la chaîne de production des connaissances, de la constitution des données à leur diffusion dans la sphère publique.


Œuvrant depuis des années au développement de la science ouverte en SHS, les équipes de ces trois infrastructures n’ont cessé de renforcer leurs collaborations afin de proposer à l’ensemble de la communauté SHS française et internationale, un équipement, des outils et des services. Porté depuis janvier 2021 par OpenEdition, Huma-Num et Métopes, le projet COMMONS en est l’aboutissement. L’enjeu : rendre les données, au sens large, « FAIR », c’est-à-dire faciles à trouver, accessibles, interopérables et réutilisables. S’inscrivant dans le plan stratégique « Données de la recherche » du CNRS et des autres établissements de tutelle, COMMONS répond ainsi à la nécessité actuelle d’accélérer le développement vers la science ouverte, pour assurer la préservation et la réutilisation de ces données. Le large éventail des disciplines et thématiques abordées par les sciences humaines et sociales et la grande richesse des recherches entraînent également la multiplication d’outils, de formats de données complexes et hybrides, et de résultats associés. De fait, les travaux peuvent être difficiles à partager et à relier entre eux, limitant ainsi leur impact sociétal et l’émergence de potentielles collaborations transdisciplinaires. Grâce à la synergie et à la complémentarité des membres de ces équipes depuis près de dix ans, COMMONS offrira désormais un environnement numérique unifié accessible au travers d’une offre de services liant données et publications. Il est également l’un des projets lauréats de l’appel à manifestations d’intérêt « Équipements structurants pour la recherche : EquipEx+ » du Programme d’investissements d’avenir (PIA 3), doté de 10,6 millions d’euros.