La mission archéologique ADRIBOATS, lauréate du prestigieux Grand Prix d’archéologie 2024 de la Fondation Simone et Cino Del Duca-Institut de France

Distinctions Archéologie

La Fondation Simone et Cino Del Duca délivre chaque année, sur proposition de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, un Grand Prix d’archéologie pour aider au rayonnement de l’archéologie française en France et à l’étranger. Ce prix prestigieux récompense cette année la mission archéologique ADRIBOATS dirigée par Giulia Boetto, directrice de recherche CNRS et directrice du Centre Camille Jullian (CCJ, UMR 7299, CNRS / Aix-Marseille Université / Ministère de la Culture / Inrap).

Giulia Boetto est archéologue, spécialiste d’architecture navale antique. Diplômée en archéologie classique de l’université de Turin, elle travaille pour le ministère italien de la Culture avant d’être chargée, en 1997, du suivi des projets européens Navis I et Navis II pour le compte du Musée des navires de Fiumicino et de la Surintendance archéologique d'Ostie (Rome). En 2004, elle prend la responsabilité de l'étude des épaves découvertes dans le port antique de Naples « Metropolitana di Napoli – Stazione Piazza Municipio : porto antico di Neapolis ». Après un doctorat en Lettres et Sciences Humaines à l'université de Provence sur les navires de Fiumicino (Italie), elle rejoint le CNRS au sein du Centre Camille Jullian à Aix-en-Provence. Elle en prend la direction adjointe en 2016, et depuis 2020, la direction. Elle est par ailleurs responsable d’une unité d’enseignement du Master sur l'archéologie maritime et côtière (MoMArch) de l'université d'Aix-Marseille.

Giulia Boetto étudie la typologie et la fonction des navires antiques à travers les sources archéologiques, iconographiques et expérimentales. Elle s'intéresse également au développement des techniques photogrammétriques dans l'étude, la reconstruction et la modélisation 3D des épaves antiques. C’est tout l’enjeu du programme Adriboats qu’elle coordonne depuis 2007. Cofinancé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, les recherches sont menées avec des partenaires croates : l’université de Zadar, le musée archéologique de l’Istrie et l’Institut de conservation croate.

Les travaux menés dans le cadre du programme ADRIBOATS ont permis de mettre au jour les vestiges de quinze bateaux à planches assemblées et monoxyles, datés entre la fin de l’âge du Bronze et l’Antiquité tardive, en Dalmatie, en Istrie et dans la rivière Kupa, en Croatie continentale. Leur étude a fourni des données inédites sur les navires antiques ayant sillonné les côtes de l’Adriatique orientale et le bassin hydrographique du Danube. L’analyse des caractéristiques architecturales, techniques et fonctionnelles de ces bateaux a déjà permis de mettre en évidence la vitalité des traditions locales de construction, dont certaines remontent à l’époque préromaine, et d’en suivre les évolutions et les transformations à l’époque impériale. À l’image de l’épave exceptionnelle de Zambratija, datée de la fin du XIIe à la fin du Xe siècle av. J.-C. Découverte en Istrie, l’épave est le plus ancien exemple de bateau entièrement cousu de Méditerranée. Elle a apporté la preuve archéologique d’une tradition de construction navale autochtone fortement localisée qui perdurera durant plusieurs siècles.

image

L'épave du Zambratija. © Philippe Groscaux / CCJ

En 2017, le programme Adriboats s’était vu décerné le Label archéologie 2016-2017 et 2018-2019 par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres de l’Institut de France. Le 19 juin 2024, Giulia Boetto recevra le Grand Prix d’archéologie 2024 de la Fondation Simone et Cino Del Duca – Institut de France, lors de la séance solennelle de remise des Grands Prix des fondations de l’Institut de France. Ce prix, doté d’un montant de 150 000 €, a pour mission d’aider au rayonnement de l’archéologie française en France et à l’étranger. Il est le plus important au monde dans ce domaine. Il permettra aux équipes scientifiques impliquées dans le programme de multiplier les travaux de recherche et de lui offrir de la visibilité grâce à des actions de valorisation et de médiation auprès du public.  

À propos du prix

La Fondation Simone et Cino Del Duca, créée en 1975, est abritée à l’Institut de France depuis 2005. Il s’agit d’une fondation qui œuvre en France et à l’étranger dans le domaine des arts, des lettres et des sciences par le moyen de subventions, de Prix et d'aides attribués chaque année sur proposition des Académies de l'Institut de France. La Fondation décerne annuellement quatre Grands Prix dont le Grand Prix d’Archéologie. S’agissant du prix le plus important dans ce domaine, il est destiné à contribuer au rayonnement de l’archéologie française en France et à l’étranger.

Aller plus loin

Contact

Giulia Boetto
Directrice de recherche CNRS, Centre Camille Jullian, présidente de la sous-commission Europe-Maghreb de la Commission consultative des recherches archéologiques à l'étranger