Appel à communications « Dieu et la morale »

Appels à communication
Date d’ouverture des dépôts
Date limite des dépôts

Dans l’histoire de la philosophie occidentale, il existe une longue tradition d’une réflexion sur le rapport entre Dieu et la morale. Depuis l’Antiquité, la philosophie a discuté la question de savoir si la morale peut, doit ou ne doit pas reposer sur l’ancrage dans une constellation théiste.

La tentative de répondre à cette question est un défi d’autant plus grand dans le contexte actuel d’un monde globalisé dans lequel le théisme est défié non seulement par sa mise en question sur la base de la tradition occidentale des Lumières, mais par des modèles de pensée qui promeuvent une manière fondamentalement différente de se rapporter à la réalité. En même temps, les questionnements  sur les fondements de la morale sont également à considérer comme un enjeu fondamental au vu des débats sociétaux actuels, le monde occidental se trouvant aujourd’hui face à une « crise du sens » (Mattéi), de valeurs et d’orientation qui semblent favoriser un « retour de la religion » (Bolz/Girsberger) dans lequel s’exprime un besoin d’orientation. 

Avec comme toile de fond cette constellation contemporaine hautement complexe, le colloque « Dieu et la morale » souhaite actualiser la question de savoir si oui ou non et sous quelle forme il est toujours possible de relier de manière convaincante Dieu et la morale. Pour le colloque Dieu et la morale, nous sollicitons ainsi des propositions de communication portant une réflexion critique sur le débat actuel avec comme toile de fond un environnement mondialisé dans lequel la tradition Platonicienne-Chrétienne ne peut plus être considérée comme le cadre de référence prépondérant.

Des axes possibles de réflexions sont :


a) Comment concevoir la relation entre Dieu et la morale ? (e.g. Euthyphro ; éthico-théologie ; théorie du commandement divin ; loi naturelle, approches évolutionnistes de la morale et/ou de Dieu)
b) Comment parler de Dieu à la lumière du mal ? (e.g. théodicée ; religion et violence ; fondamentalisme et terrorisme religieux ; le concept de péché ; justice, grâce et espérance eschatologique)
c) Dans quelle mesure la normativité et l’esthétique peuvent-elles être interprétées
comme approche à la question de Dieu et la morale ? (e.g. perspectives du domaine de l’Art, de la culture, de l’histoire, de la littérature, des études de la mémoire, de la théorie des rituels, de la psychologie)
d) Comment le concept de Dieu est-il relié à la définition de « bien » et de« mal », de moralement juste et de moralement faux ? (e.g. perspectives historiques et systématiques en métaéthique, éthique théologique, théologie biblique, mysticisme, bioéthique)
e) Comment concevoir la moralité dans le cadre d’une religion ou d’une société athée ? (e.g. éthique bouddhiste, deus absconditus, nouveau athéisme, naturalisme, perspectives sociologiques)

En savoir plus

Les autres opportunités

Appels à projet
Bientôt terminé

Responsabilité(s) des décideurs publics face à la pandémie Covid-19

Date limite des dépôts
Appels à projet
Bientôt terminé

Acceptation sociale de la restriction des libertés dans le contexte de la pandémie de Covid-19

Date limite des dépôts
Bourses
Bientôt terminé

Bourses de la Fondation Thiers

Date limite des dépôts